La Responsabilité sociale comme thème transversal dans les programmes d’études universitaires

Créant des synergies entre les communautés universitaires et d’autres acteurs de la société

L’idée derrière le projet

La dimension sociale de l’enseignement supérieur (ES) est l’un des thèmes principaux du processus de Bologne, depuis Prague (2001), Bergen (2005), Londres (2007), Louvain (2009) jusqu’à Budapest (2012), et elle a été reconnue comme étant primordiale afin de donner de la légitimité au processus vers l’espace européen de l’enseignement supérieur.
Des études récentes (Larrán 2012) reflètent un intérêt accru sur les sujets liés à la Responsabilité sociale universitaire (RSU). Cependant, la majorité des institutions d’enseignement supérieur continuent à se montrer complètement  réticentes à la mise en pratique des stratégies de la RSU, en appliquant divers mécanismes et approches de responsabilité sociale à sa place.

A cet égard, il devient urgent de réfléchir et de développer un dialogue afin de comprendre et de continuer avec une perspective plus décisive et intégrée de manière collective.

 

Le projet USR-NET

Le réseau européen d’universités socialement responsables, USR-NET, est un projet de la UE cofinancé par le programme Erasmus+, sur une durée de 30 mois (entamé en septembre 2015 et qui finira en 2018). Le projet est mené par 9 partenaires de 7 pays de l’UE (Belgique, Finlande, Grèce, Italie, Portugal, Roumanie et Espagne) experts en la matière.

Le projet USR-NET est basé sur les résultats du projet précédent EU-USR cofinancé par l’Union européenne "EU-USR - Responsabilidad Social Universitaria en Europa (527209-LLP-1-2012-1-RO-ERASMUS-ESIN).  Le projet EU-USR a montré l’existence d’un déséquilibre d’action dans la dimension sociale de différences universités et régions européennes, ceci dû principalement au manque de politiques liées à la promotion de la durabilité dans les universités. Ce projet encourageait également les membres des communautés universitaires à promouvoir des initiatives socialement durables dans l’enseignement supérieur (Lee et al. 2013). En même temps, le projet EU-USR a mis l’accent sur l’existence des différents besoins comme par exemple; bien définir le terme de RSU afin d’améliorer sa compréhension tant au-dedans qu’au-dehors des universités, accroître l’engagement des universités vis-à-vis des communautés qui les concernent, promouvoir la participation et l’inclusion des parties prenantes ainsi qu’intégrer des stratégies de RSU comme thème transversal dans les programmes d’études adressés aux étudiants.

 

Objectifs du projet

L’objectif principal du projet USR-NET est de promouvoir les synergies et les liens entre les communautés universitaires (professeurs, étudiants et personnel) et les secteurs  reliés (entreprises, écoles, ONG, responsables politiques, institutions, etc.) qui ont une influence sur le marché et l’ensemble de la société. Plus précisément, le projet USR-NET vise à:

  • Réaliser un mapping des organisations socialement responsables et créer une de base de données des groupes d’intérêts afin de promouvoir la coopération et les synergies;
  • Concevoir et tester un ensemble de contenus transversaux de connaissances combiné et transférable sur la responsabilité sociale des universités qui devra être intégré dans les programmes d’études;
  • Définir une proposition de feuille de route pour la mettre en exécution  et soutenir l’engagement d’adopter ce paquet et l’approche transversale de la RSU dans les facultés universitaires.

 

Public cible du projet

Le projet vise à promouvoir le transfert de connaissances, les synergies, les bonnes pratiques et la sensibilisation dans les universités mais également en dehors de celles-ci, en impliquant toutes les acteurs possibles de la responsabilité sociale et de la société civile.
De ce fait, le projet s’adresse principalement à:

  • Etudiants universitaires;
  • Personnel des universités (professeurs, chercheurs, personnel administratif);
  • Différents professionnels (entreprises, administrations publiques, responsables politiques, écoles, ONG, associations et l’ensemble de la société civile).
Cette approche vise à améliorer l’impact du projet au niveau local et régional, en promouvant un concept de RSU plus enrichissant et en tenant compte des différentes perspectives ainsi que des acteurs principaux.

 

Plus d'informations